rhizomecollective.org
Image default
Non classé

Que faut-il savoir sur l’appellation Vacqueyras de la région du Rhône ?

Située dans le département de Vaucluse plus précisément sur la rive gauche de l’Ouvèze, l’appellation Vacqueyras est classée d’origine contrôlée depuis 1990. Ce vignoble s’étend sur une superficie de plus 1450 hectares puis couvre l’ensemble des communes de Vacqueyras et de Sarrians. Il tire son nom de Vallea Quadreria, un terme latin qui signifie vallée des pierres. De ses sols à ses productions en passant par son climat, l’appellation Vacqueyras a des traits bien particuliers. Voici justement les détails.

Une AOC qui met le vin rouge à l’honneur

Les près de 80 vignerons présents sur le terroir de Vacqueyras produisent en moyenne par an environ 40 000 hectolitres de vins. Cette Appellation d’Origine Contrôlée est conçue en trois couleurs dont le rouge occupe la plus grande part de la production. Il représente en effet 97 % de celle-ci. Quant aux deux autres types de vins constituants l’appellation vacqueyras, il s’agit des rosés et des blancs. Les premiers constituent 1 % de la production et les derniers les 2 % de taux de fabrication restants.

Divers cépages des côtes-du-rhône pour la vinification

Comme avec la majorité des vignobles de la vallée de Rhône, les vins de l’appellation Gigondas sont obtenus grâce à l’assemblage de plusieurs cépages. Le choix de ces derniers et surtout de leurs proportions varient cependant en fonction de la couleur du breuvage à produire. Ainsi, lorsque la vinification est au blanc, six cépages peuvent être utilisés.

Il y a le viognier, la marsanne, le grenache blanc, la roussanne, la clairette et le bourboulenc. La proportion de chacun de ces cépages ne doit pas excéder 80 % du processus d’encépagement. Quand la vinification est au rosé, il y a trois principaux cépages qui peuvent être employés. Il s’agit du grenache noir dont le taux ne doit pas excéder 60 %. À cela s’ajoutent le cinsault et le mourvèdre dont la proportion doit constituer a minima 15 % de l’encépagement. Ce taux est valable même si ces deux cépages doivent être utilisés seuls.

Quant aux cépages secondaires qui doivent intervenir dans le processus de vinification, ils doivent représenter au plus 10 % de l’encépagement. Ici également, le taux est à respecter même si les cépages sont à utiliser seuls. Pour la vinification au rouge, le Grenache noir intervient à 50 % au moins puis le mourvèdre et/ou la syrah sont employés dans une proportion minimale de 20 %. Si d’autres cépages de la vallée du Rhône doivent être utilisés, leur taux d’encépagement ne devra pas excéder 10 %.

Un climat et des sols propices

Sur le terroir de Vacqueyras, le climat n’est certes pas le meilleur de même que les sols. C’est pour cela que les rendements sont assez faibles. Ces éléments favorisent néanmoins une production de qualité, car ils sont favorables à la culture de la vigne. En ce qui concerne donc le climat, il est de type méditerranéen puis est caractérisé par deux saisons sèches et deux saisons pluvieuses.

De plus, il bénéficie du mistral qui est un vent assainissant le vignoble ; raison pour laquelle personne ne s’en plaint. À propos des sols du terroir, ils sont sableux, argileux et composés de galets roulés ; de quoi faire de Vacqueyras une appellation constituée de vins de caractère.

La particularité du vignoble de Vacqueyras repose sur sa production en 3 couleurs faite majoritairement de vins rouges et sa vinification qui est l’œuvre d’un processus d’encépagement. Ce terroir est aussi caractérisé par la qualité de son climat et de ses sols. Ajoutons par ailleurs que l’appellation Vacqueyras se sert à une température comprise entre 11 et 16 °C.

Related posts

Les compléments alimentaires : en quoi sont-ils bons pour l’organisme ?

administrateur