rhizomecollective.org
Image default
Emploi / Formation

Quels métiers peut-on faire si on travaille aux pompes funèbres ?

Notez cet article

Le nombre des candidats qui postulent dans une entreprise de pompes funèbres est de plus en plus en baisse. Cela est dû au fait que travailler avec les morts peut être effrayant. En fait, c’est un travail de soutien et il faut avoir beaucoup d’abnégation pour réussir dans ce domaine. On fait quotidiennement face à la douleur des autres et on vit avec la mort chaque jour. Ce domaine comprend pourtant différents métiers qu’on ne soupçonne pas dont certains nécessitent une formation.

Y-a-t-il des formations et diplômes exigés pour travailler aux pompes funèbres ?

On ne connaît pas toujours les métiers qui existent dans une entreprise de funérailles, car c’est un secteur qui n’est pas forcément réjouissant. Pourtant, il n’a jamais connu de crise économique, car, il faut être réaliste, il y a des décès tous les jours et les familles font de plus en plus appel au service des professionnels pour organiser les obsèques. Même s’il n’existe pas de diplôme nécessaire pour travailler aux pompes funèbres, il est nécessaire de suivre quelques formations et d’avoir un certain tempérament comme le savoir-être et la gestion de ses émotions.

Avant de travailler aux pompes funèbres, il est nécessaire de connaitre les différents métiers qui peuvent se faire dans cette entreprise, ainsi que les services proposés. Sa principale mission est l’organisation des funérailles et les démarches pour les déclarations de décès, de crémation et d’inhumation, etc. Le personnel est à votre écoute pour vous aider de manière adéquate à passer ces moments douloureux. C’est le cas de Sully Funéraire PEZIN.

Depuis plus de quarante ans, l’entreprise familiale Sully Funéraire PEZIN à Châtillon-sur-Loire est disponible pour prendre en charge l’organisation des obsèques et l’aide pour obtenir le permis d’inhumation. Elle peut organier une cérémonie civile et/ou religieuse. Il y a aussi d’autres prestations come la vente de cercueil selon les types d’obsèques, que ce soit enterrement ou crémation, le transport du défunt avant et après mise en bière, la fabrication et vente de marbrerie funéraire, les contrats de prévoyance obsèques pour respecter les dernières volontés du défunt, etc.

Les différentes tâches qu’on peut faire dans une entreprise de funérailles

Le domaine funéraire est composé de nombreux métiers, il y a le conseiller funéraire qu’on appelle aussi le croque-mort ou assistant funéraire, le maître de cérémonie, le porteur, le chauffeur, le fossoyeur, le thanatopracteur, le marbrier, etc. Il n’existe pas de cursus particulier pour être embauché dans une entreprise de pompes funèbres, mais il faut suivre de nombreuses formations pour avoir une bonne connaissance technique et de l’expérience.

Certaines formations sont sanctionnées par un diplôme. Par exemple, pour devenir assistant funéraire, la personne doit suivre une formation théorique d’une durée de 140 heures et faire une pratique au sein d’une entreprise spécialisée pendant plus de 70 heures. La formation concerne la législation, l’hygiène, la psychologie, l’accompagnement des familles endeuillées, etc. Certains centres de formations exigent le bac pour pouvoir postuler.

Les métiers de porteur, chauffeur et fossoyeur peuvent être accomplis par la même personne. La différence entre ces 3 métiers est que le porteur est celui qui porte le cercueil, le chauffeur est celui qui conduit le corbillard et le fossoyeur est celui qui prépare le tombeau dans le cimetière.

Le conseiller funéraire accueille les familles en deuil et les accompagne dans l’organisation des obsèques et les démarches obligatoires. C’est un véritable coordinateur, car il prend en charge toutes les requêtes du proche du défunt.

Le maître de cérémonie est le chef des porteurs, chauffeur et fossoyeur, il veille au bon déroulement des obsèques. Il est nécessaire d’avoir un CQP validé par les entreprises de pompes funèbres pour être embauché en tant que tel.

Le thanatopracteur est chargé de rendre un bel aspect au défunt à l’aide de soins de conservations, de toilette, d’habillage ou de maquillage. En général, il possède un diplôme national de thanatopraxie après formation.

Related posts

Des formations pour évaluer les risques professionnels

Journal

Les clés pour choisir son école d’art

Journal

Quelles sont les différentes rubriques d’un CV en anglais ?

Tamby