rhizomecollective.org
Image default
Alimentation / Nutrition

7 recettes pour découvrir le rooibos

On pourrait aimer le rooibos uniquement pour sa belle couleur rouge foncé, mais cette plante a bien d’autres attraits !

Quelle est cette plante au nom curieux ?

Le rooibos, dont le nom signifie, à juste titre « buisson rouge », est un arbuste capricieux, puisqu’il n’accepte de pousser que dans les montagnes d’Afrique du Sud. Des essais d’implantation ont en effet été tentés dans des pays au climat analogue : sans succès ! Il semblerait qu’il ne puisse se satisfaire que du sol très spécifique de cette région, où il offre plusieurs dizaines de variétés, aux saveurs plus ou moins fruitées.

On utilise les parties aériennes (tiges et feuilles), qu’on fait fermenter, pour préparer une boisson. Il existe aussi un rooibos vert, non fermenté.

Longtemps considéré comme le « thé du pauvre », il est donc devenu la fierté nationale de l’Afrique du Sud, depuis l’attrait grandissant du reste du monde pour cette boisson. A tel point qu’une demande de protection commerciale a été déposée par ce pays…

Le rooibos est également utilisé là-bas pour les vertus thérapeutiques qu’on lui prête :

  • Pour ses pouvoirs apaisants et les troubles du sommeil
  • Pour soigner les problèmes cutanés
  • Pour soulager les troubles digestifs (dont les coliques des bébés)

Croyances ? Ou réalité ?

Cette plante contient des antioxydants : des polyphénols, dont l’un d’entre eux, l’aspalathine, n’a pas été trouvé jusqu’à présent dans d’autres végétaux. Cette particularité pourrait expliquer les bienfaits reconnus, en particulier en application sur les affections cutanées.

Aucune étude « officielle » n’a encore confirmé ce pouvoir sur la santé des humains… mais les constatations empiriques et l’expérience ancestrale des populations ne sont-elles pas aussi crédibles ?

Comment ce « thé du pauvre » peut-il favoriser le sommeil ?

Bien qu’il soit consommé comme du thé, le rooibos ne contient pas de théine. Il peut être consommé à tout moment de la journée, et par tout le monde, y compris les enfants et les femmes enceintes.

C’est donc une tisane, alors ?

Pas vraiment ! D’un point de vue gustatif, on se rapproche du thé, car le rooibos contient des tanins, mais en faible quantité, donc sans amertume.

Où trouver du rooibos ?

  • Grandes surfaces : en sachets à infuser
  • Boutiques diététiques et boutiques de commerce équitable : rooibos en vrac bio (c’est mieux !), nature ou avec des fruits secs
  • Chez les commerçants spécialisés dans les thés « haut de gamme »

Comment déguster le rooibos ?

Il suffit de porter une eau de bonne qualité (pure ou filtrée) à une température de 95°C (maximum !) et laisser infuser le rooibos (une cuillère à café par personne suffit) pendant 5 à 10 minutes, selon les goûts de chacun. L’eau prend rapidement une couleur rouge, puis presque marron.

On trouve des préparations agrémentées de fruits, comme des baies et fruits rouges, qui apportent une note plus sucrée. Mais on peut très facilement se contenter d’une version « nature », car l’infusion est déjà suffisamment savoureuse.

Cette boisson se consomme également froide, voire glacée en été. Mais il existe des façons plus originales de la déguster…

7 recettes pour varier les plaisirs du rooibos

Recette n°1 : pour colorer le pain

Pour changer le goût et l’aspect d’un pain, on peut remplacer l’eau utilisée dans la recette par une infusion corsée de rooibos.

Recette n°2 : dans un cocktail

Infusion avec macération de pulpe d’orange et menthe

Infuser une quantité double de rooibos pour la même quantité d’eau, pendant 10 minutes

Verser sur des glaçons (ou réserver au réfrigérateur)

Ajouter un jus de citron (ou de la pulpe de fruits à laisser macérer pendant 1 heure, puis filtrer), quelques feuilles de menthe ou de l’anis étoilé… voire du rhum, avec modération 😉 !

Recette n°3 : en bouillon

On peut remplacer un traditionnel bouillon avec une infusion corsée de rooibos : cette version est idéale dans des plats sucrés-salés, comme les tajines aux abricots.

Recette n°4 : dans une pâtisserie

 

                                                                                 Crumble aux cerises

On peut mélanger du rooibos avec les farines, comme dans cette recette de crumble :

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 300 g de fruits
  • 70 g de farine de riz
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 30 g de sucre
  • 40 g d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de rooibos

Préparation :

  • Préparer les fruits (ici, cerises dénoyautées) et les disposer dans un plat à four
  • Mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre et le rooibos
  • Incorporer l’huile de coco pour obtenir une pâte sablée friable
  • Répartir la préparation sur les fruits
  • Faire cuire 35 minutes à 180°C

A déguster tiède, ou réfrigéré pour une croûte plus ferme.

Recette n°5 : dans une salade

Faire infuser 1 cuillère à café de rooibos dans 5 cuillères à soupe d’huile, pendant une dizaine d’heures

Préparer une sauce avec l’huile parfumée et un jus de citron

A utiliser avec une salade de légumes variés

Recette n° 6 : dans un dessert aux fruits

Préparer une infusion de rooibos

Ajouter 1 gousse de vanille et prolonger l’infusion de quelques minutes

Filtrer et incorporer une salade de fruits frais : les fruits rouges se marient parfaitement avec les saveurs du thé rouge

Recette n° 7 : dans un yaourt au lait végétal « maison »

Ajouter au mélange de lait végétal et d’agar agar une cuillère à café de rooibos

Porter à ébullition, puis filtrer

Poursuivre ensuite la recette comme d’habitude

Et toi ? As-tu déjà cuisiné avec du rooibos ?

Related posts

Faut-il se méfier des arômes alimentaires ?

Irene

Menu de Noël complet sans gluten et sans lait

Irene

La lactofermentation et 5 autres astuces pour aider son ventre

Irene