rhizomecollective.org
Image default
Alimentation / Nutrition

Astuces pour voyager sans gluten – Cas pratique : Prague

 

Adopter une alimentation sans gluten, pour raisons médicales, ou par choix personnel, ne doit pas avoir pour conséquence le renoncement aux plaisirs d’une vie sociale… et aux vacances !

Parmi toutes les façons de partir en vacances, celle qui peut paraître la plus compliquée, c’est d’aller à l’étranger.

Pour montrer que tout est possible, avec un peu d’organisation, voici notre dernière expérience, où nous avons cumulé deux « difficultés » :

  • Séjourner dans un hôtel
  • Se rendre en République tchèque, avec la barrière de la langue

Le choix de l’hôtel

Chaque fois que nous voyageons, nous choisissons toujours un hôtel-appartement, c’est-à-dire un établissement qui propose des chambres équipées d’une kitchenette, afin de pouvoir y prendre au minimum le petit-déjeuner, voire un autre repas.

A Prague, comme dans beaucoup de grandes villes européennes, il en existe plusieurs. Nous avons privilégié celui-ci :

Anyday Apartments Prague

Il est situé à proximité du métro et des quartiers historiques.

L’équipement de la cuisine était correct, et adapté à la préparation de repas simples.

Mais pour cuisiner, il faut des ingrédients sans gluten ! Faut-il les emporter, ou les acheter sur place ?

Comment faire quand on prend l’avion et qu’on est limité en nombre de bagages ?

Il est difficile de transporter de la nourriture en bagage cabine, car les douanes sont souvent méfiantes : les liquides supérieurs à 100 ml sont interdits, ainsi que les produits pâteux, et les aliments d’origine animale sont peu ou pas admis.

Par contre dans les bagages en soute, on peut emmener quelques provisions : pain, gâteaux, pâtes, etc… parmi les produits qu’il peut être difficile de trouver à l’étranger.

Et pour faire de la place à ces aliments, on met des vêtements, ou des chaussures dans les valises cabine.

A Prague, on trouve des épiceries à tous les coins de rue, et des marchés bien achalandés. Il n’est donc pas difficile d’acheter de la viande, du poisson, des fruits et des légumes.

Nous avons même trouvé sur un marché des pâtisseries affichées « gluten free ».

Pour les produits industriels, la liste des ingrédients signale les allergènes en caractères gras (gluten = lepek).  L’anglais « gluten free » est couramment utilisé.

Mais pas question de se limiter à des repas ordinaires, on a voulu aussi se régaler avec les spécialités locales !

Pour manger à l’extérieur

La cuisine traditionnelle tchèque est composée en grande partie de charcuteries, plats en sauce (à base de bière et de vin) accompagnés de pains et galettes, de viandes panées, et beaucoup de pâtisseries. Elle est donc peu adaptée à une alimentation sans gluten.

Méfiance aussi avec tous les marchands ambulants qui vendent de la nourriture dans la rue : même si quasiment tous les Tchèques parlent anglais, il est difficile de savoir ce que contiennent les saucisses et autres charcuteries ainsi vendues…

Nous avons donc cherché des restaurants proposant des plats sans gluten, nous en avons trouvé trois.

Précaution : En cas de maladie cœliaque, pour éviter tout risque de contamination, il est préférable d’avoir avec soi ce texte explicatif traduit en tchèque, à présenter à l’arrivée : glutenfreeroads

Bien sûr, je n’ai pas résisté à l’envie de ramener une recette typique de ce pays… aussitôt essayée !

Goulasch sans gluten inspiré de Prague

Recette du Goulasch sans gluten, à la manière tchèque

Ingrédients :

  • 200 à 300 g de bœuf par personne (pièce tendre)

Pour 1.5 kg :

  • 3 oignons
  • Graisse : huile d’olive ou saindoux
  • 33 cl de bière (sans gluten) ou de bouillon de volaille ou moitié de chaque
  • 2 cuillères à soupe bombées de farine (riz ou sarrasin)
  • 6 cuillères à soupe de paprika doux
  • 2 cuillères à café de paprika fort ou un peu de purée de piment… selon les goûts pour les plats épicés
  • 1 cuillère à soupe de marjolaine
  • 1 cuillère à café de cumin
  • Sel

Préparation :

  • Couper le bœuf en gros dés
  • Émincer les oignons
  • Faire revenir dans la graisse les oignons (sans coloration), puis le bœuf
  • Ajouter la farine, le (ou les) paprika(s) et bien mélanger
  • Verser la bière et/ou le bouillon
  • Assaisonner avec le cumin et la marjolaine
  • Laisser mijoter 2 heures (ou plus), à feu doux, couvert
  • Saler au moment de servir

Ce plat peut se préparer la veille : c’est aussi bon réchauffé !

On peut également ajouter un poivron rouge coupé en petits dés.

Dobrou chut’ ! Enjoy your meal !… bon appétit !

Et toi, veux-tu partager ton expérience de voyage sans gluten ?

 

Related posts

La saga des farines sans gluten : la poudre de noisette

Irene

14 astuces pour réduire ou supprimer le sucre

Irene

Comment reconnaître un aliment sans gluten?

Irene