rhizomecollective.org
Image default
Alimentation / Nutrition

Cornes de gazelle sans gluten

Les cornes de gazelle, les makrouts, les sablés à la confiture, ont pour moi la saveur d’une amitié d’enfance.
Ma meilleure amie, qui s’appelait Leïla, mais que je surnommais Lilas, avait une maman spécialiste de ces pâtisseries orientales. Elle nous régalait donc souvent de ses excellents gâteaux.

La semaine dernière, je suis allée dans un salon de thé d’une ville touristique de ma région. J’ai demandé si par hasard il y avait des gâteaux sans gluten à leur carte….et là, quel bonheur, on me propose des cornes de gazelle !
Bon, ce n’était pas de vraies cornes de gazelle…. mais j’ai retrouvé la délicieuse pâte d’amande, le parfum de la fleur d’oranger, et le sucre glace qui colle aux doigts : un régal !

Comme d’habitude, de retour à la maison, il a fallu que je me mette à mes fourneaux, pour trouver ma recette !
Voici donc les cornes de gazelle, à ma façon…. spécialement dédicacées à un ami d’origine marocaine, qui se reconnaîtra !

• 250 g de poudre d’amande • 80 g de sucre glace + 200 g environ (pour le glaçage) • 2 petits œufs • 1 c. à café d’eau de fleur d’oranger + 150 ml environ (pour le glaçage)

• Un peu de farine de riz

La préparation : (idéalement avec une fonction pétrin)

• Mélanger la poudre d’amande, le sucre glace • Ajouter les œufs • Puis l’eau de fleur d’oranger La pâte obtenue doit être suffisamment souple (sinon, ajouter un peu d’eau de fleur d’oranger), mais pas trop collante (sinon, ajouter un peu d’amande), pour être travaillée à la main. • Préparer sur un plan de travail une feuille de papier de cuisson, parsemée de farine de riz • Préparer une plaque de cuisson également recouverte de papier de cuisson • Prélever des petites boules de pâte et les rouler dans la farine de riz, comme de la pâte à modeler, pour obtenir un boudin • Courber le boudin, en pinçant légèrement les extrémités, pour donner la forme de corne de gazelle • Le déposer sur la plaque de cuisson • Répéter jusqu’à épuisement de la pâte • Mettre au four 15 minutes

• Laisser refroidir complètement avant de passer au glaçage

Le glaçage :

• Préparer un bol avec le reste d’eau de fleur d’oranger • Tremper chaque corne de gazelle rapidement dans l’eau de fleur d’oranger • A l’aide d’une passoire fine, tamiser de chaque côté une fine couche de sucre glace • Laisser reposer pendant une heure • Recommencer une 2ème fois le tamisage de sucre glace

• Laisser durcir idéalement jusqu’au lendemain, pour obtenir un glaçage croquant

Corne de gazelle : quel nom curieux pour un gâteau !

Il est vrai que sa forme évoque aisément les petites cornes qui ornent les têtes de ces gracieux animaux….mais je n’ai pu m’empêcher de fouiner un peu plus dans l’histoire de cette pâtisserie, qu’on retrouve dans la cuisine traditionnelle du Maghreb, et qui est cuisinée différemment en Algérie, au Maroc ou en Tunisie. Elle est rituellement servie avec le thé à la menthe, dans les fêtes, cérémonies, dans la rupture du jeûne du ramadan, ou tout simplement pour accueillir un hôte.

En réalité, le nom arabe désigne la cheville (ce sont les Français qui auraient traduit « corne »)….et la gazelle n’est pas l’animal, mais une belle femme !

Ce gâteau est donc un hommage aux marocaines de Fès qui s’habillant de façon traditionnelle, ne dévoilaient que leurs chevilles. Elles les entretenaient avec beaucoup de soin pour qu’elles soient lisses et propres… d’où l’évocation de ce gâteau gracile et blanc !

Et toi, tu es plutôt thé ou café?

Related posts

Crumble de poireaux

Irene

J’ai lu pour vous : « Vous êtes fous d’avaler ça »

Irene

Saga des farines sans gluten : les muffins à la farine de sorgho

Irene