rhizomecollective.org
Image default
Web & Technologie

Les centres de tri et de recyclage s’intéressent de plus en plus aux bras robotiques industriels

Notez cet article

Les États-Unis expérimentent l’implantation de bras robotiques collaboratifs depuis quelques années déjà dans leurs centres de tri. En France, une dizaine de cobots de ce genre sont en cours d’installation. Grâce aux progrès de la robotique combinés aux progrès de l’intelligence artificielle, les centres de tri pourraient gagner en efficacité sans modifier profondément leur fonctionnement.

La robotique commence à convaincre les centres de tri

Les robots industriels existent depuis longtemps, mais les centres de tri avaient toujours préféré les trieuses à viseur optique jusque-là. Les déchets avancent sur un tapis roulant et la machine les scanne pour repérer ceux qu’elle doit retirer pour les placer ailleurs. Elle peut alors s’en saisir pour les retirer. Seul bémol, la machine est énorme et peu polyvalente.

De son côté, la robotique collaborative a atteint un stade de développement extraordinaire. Les bras robotiques sont désormais adaptables à presque toutes les situations. Acheter un bras est un investissement sans risque puisqu’il peut ensuite occuper différents postes, il suffit de le programmer pour. C’est exactement cela qui commence à séduire les centres de tri.

Des robots plus précis et plus intelligents

La polyvalence n’est pas le seul avantage des cobots, même si c’est cela qui leur permet de collaborer si facilement avec l’homme sur n’importe quelle chaîne de production. Ces robots sont aussi de plus en plus précis. Il est facile d’adapter leur extrémité à n’importe quel type de préhension. Résultat, les robots sont très précis et parfaitement adaptés à leur tâche.

À cela, il faut évidemment ajouter les progrès de l’intelligence artificielle et des programmes qui régissent les mouvements de ces robots. Beaucoup de trieuses optiques qui équipent les centres de tri français actuellement ont besoin de l’intervention de l’homme. Elles présélectionnent seulement les déchets à trier et l’employer doit valider. Avec les bras robotiques intelligents, la supervision de l’homme n’est plus nécessaire et le travail devient une véritable collaboration.

Une grande amélioration sanitaire

La robotique s’est montrée d’une grande aide dans tous les types d’industries depuis le début de la pandémie de coronavirus. Cependant, dans le secteur du tri des déchets, le risque sanitaire est une question centrale à prendre en compte en permanence. Le contact prolongé des employés avec les ordures augmente statistiquement les risques de contracter un très grand nombre de maladies.

La robotique collaborative apporte donc une réponse essentielle à un problème de fond qui se pose depuis des siècles. En limitant le contact des employés avec les déchets, ces robots pourraient faire économiser des millions à l’Assurance maladie chaque année, voire même sauver des vies sur le long terme en améliorer l’espérance de vie des employés.

 

Related posts

Votre guide des services Internet lors d’une nouvelle épidémie de coronavirus (COVID-19)

Tamby

Comment améliorer sa prospection téléphonique ?

Tamby