rhizomecollective.org
Image default
Alimentation / Nutrition

11 astuces pour profiter des bienfaits du persil frais

Persil du jardin !

Le persil est une plante très facile à cultiver soi-même :

  • Les semis* sont simples et s’adaptent à beaucoup de sols fertiles
  • Il est peu exigeant en entretien
  • Il ne nécessite pas beaucoup de place… il peut même pousser en jardinière sur un balcon !
  • On peut le récolter tout l’été dans les régions tempérées, et jusqu’aux premières gelées : quand l’hiver est clément, la pousse peut reprendre au printemps
  • Si on le laisse « monter à graines », il se ressème tout seul

*Comment réussir les semis de persil :

  • Mettre tremper les graines la veille pour développer leur pouvoir germinatif
  • Creuser des sillons dans la terre
  • Semer les graines assez espacées
  • Recouvrir d’un à deux centimètres de terre souple
  • Tasser légèrement
  • Arroser
  • Maintenir l’humidité jusqu’à l’apparition des premières feuilles
  • Éclaircir les plants si nécessaire pour favoriser leur développement

Le persil est considéré comme un alicament, grâce aux précieux nutriments qu’il contient. Il est en effet particulièrement riche en :

  • Bêta-carotène: c’est une provitamine A nécessaire à la synthèse de la vitamine A. Celle-ci participe au bon fonctionnement de la vision, du renouvellement cellulaire et des muqueuses.
  • Vitamine B9: cette vitamine est bien connue des futures mamans, car elle est indispensable pour produire des cellules nouvelles, donc particulièrement pendant la croissance du fœtus. Elle participe également à la formation des globules rouges, et au bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaires.
  • Vitamine C: cet antioxydant est présent en plus grande quantité dans le persil que dans l’orange et le kiwi !
  • Vitamine K1: elle participe à la coagulation et à la croissance osseuse. Elle a des propriétés anti-inflammatoires.

Il contient également de l’Apigénine, qui aurait un rôle anti-cancer en brisant l’immortalité des cellules cancéreuses

Sa teneur en calcium est plus élevée que le lait.

Pour profiter de tous ses bienfaits, la quantité de persil consommée doit être importante et régulière… et il est préférable de le manger cru pour ne pas détruire les précieux nutriments.

Voici donc mes astuces pour l’intégrer le plus souvent possible dans les menus quotidiens, sans cuisson.

Astuce n° 1 : dans un pesto

La sauce pesto est traditionnellement préparée avec du basilic, mais on peut le remplacer par du persil

Recette :

Mixer une botte de persil avec 30 g de noix ou de pignons de pin, et de l’huile d’olive, jusqu’à obtenir une « pâte ». Saler selon les goûts.

Astuce n° 2 : comme un lapin ! 😉

Croquer tout simplement des feuilles de persil : cela permet aussi de lutter contre la mauvaise haleine… c’est peut-être pour cette raison qu’il est associé à l’ail dans la recette du beurre d’escargot !

Astuce n° 3 : dans les salades

On peut évidemment agrémenter toutes les salades de feuilles de persil ciselées.

Recette :

Salade colorée sans gluten

Astuce n° 4 : dans les smoothies

C’est un des ingrédients indispensables pour un smoothie vert et vitaminé :

6 ingrédients pour composer un smoothie énergisant

Astuce n° 5 : dans un jus préparé avec un extracteur

Grâce à l’élimination des fibres, les nutriments sont facilement et rapidement absorbés par l’organisme. On peut donc agrémenter tous les extractions de quelques brins de persil frais.

Astuce n° 6 : dans une sauce verte

Cette sauce peut accompagner une entrée de crudités, ou un filet de poisson cuit à la vapeur…

Recette :

Mixer du persil avec de l’huile (olive et colza pour les omégas 3 et 6), un jus de citron, et des épices au choix, jusqu’à obtenir une sauce liquide.

Astuce n° 7 : dans une sauce tomate crue

On pense souvent qu’il faut faire cuire les tomates… mais crues, c’est bon aussi !

Recette :

Mixer finement des tomates pelées et épépinées, un jus de citron, de l’huile d’olive, du persil frais. Assaisonner selon les goûts.

Astuce n° 8 : le persil est l’ami des moules (et autres coquillages)

Voici une sauce à répandre généreusement sur des moules cuites.

Recette :

Battre une crème végétale (coco, amande…) avec un jaune d’œuf. Ciseler finement du persil. Peler et hacher une gousse d’ail. Assaisonner selon les goûts.

Mélanger tous les ingrédients et servir aussitôt.

Astuce n° 9 : dans une sauce tartare

C’est une bonne façon de transformer une « banale » mayonnaise.

Recette :

Préparer une mayonnaise. Hacher grossièrement 2 œufs cuits durs. Hacher finement 1 échalote, de la ciboulette, des câpres et du persil.

Mélanger le tout et assaisonner.

Astuce n° 10 : dans un carpaccio

Voici une marinade pour réaliser un carpaccio de viande, de Saint-Jacques, de poisson… ou de légumes (comme des courgettes par exemple !)

Recette :

Ciseler finement du persil (et d’autres herbes fraîches !) et mélanger avec du sel de qualité (sel gris, sel de l’Himalaya…), du jus de citron et de l’huile d’olive.

Passer la marinade sur les ingrédients coupés en tranches très fines, à l’aide d’un pinceau. Réserver au réfrigérateur une trentaine de minutes (plus longtemps pour des légumes).

Astuce n° 11 : dans une sauce ravigote

C’est la sauce incontournable pour les amateurs d’abats : cervelle, langue, tête de veau…

Recette :

Hacher un oignon, du persil (avec du cerfeuil et de l’estragon), des cornichons. Écraser des câpres.

Mélanger avec un peu de moutarde, du sel et du poivre. Émulsionner au fouet avec du vinaigre et de l’huile.

Comment conserver le persil

Quand la récolte est abondante, et que la saison se termine, on peut conserver le persil de plusieurs façons :

  • Avec les tiges dans un verre d’eau (comme un bouquet) : quelques jours seulement, en changeant l’eau régulièrement
  • Ciselé et séché à l’air, puis conservé dans un bocal hermétique
  • En macération : mettre le persil frais dans une bouteille en verre, et le recouvrir d’huile. Attendre 2 semaines avant de consommer.
  • En congelant des glaçons de pesto au persil

Conseils pour profiter au mieux des bienfaits du persil

  • Le consommer si possible rapidement après la cueillette
  • Eviter de le laisser macérer trop longtemps dans une base acide (vinaigre, citron, etc…) pour ne pas le « cuire »
  • L’émincer finement, ou le consommer en jus permet de libérer plus facilement ses nutriments

Et toi ? Quelle est ta recette à base de persil ?

Related posts

Régime sans gluten : les 5 alliés indissociables

Irene

Quinoa au fenouil

Irene

14 astuces pour réduire ou supprimer le sucre

Irene