rhizomecollective.org
Image default
Animaux / Agriculture

Reptiles : comment se passe la reproduction ?

Notez cet article

Les premiers reptiles sont apparus sur Terre il y a plusieurs millions d’années, pendant la période du Carbonifère. Les dinosaures aujourd’hui éteints en faisaient partie. Pendant des siècles, la classe des reptiles connaîtra beaucoup d’évolution, mais à ce jour, on ne distingue plus que quatre ordres parmi lesquels on retrouve des reptiles ovipares et des reptiles ovovivipares.

Quelques caractéristiques des reptiles

Les reptiles sont des vertébrés terrestres ou aquatiques dits « à sang froid » ou « hétérotherme ». Cela veut dire qu’ils ne peuvent pas produire leur propre chaleur et ainsi, ils doivent user de plusieurs moyens pour se réchauffer. En général, leur température interne varie en fonction de la température de leur environnement.

Leur peau est recouverte d’écaille et cela fait qu’ils n’ont pas de poils. Lorsqu’ils grandissent, ils muent. Même si certaines espèces sont aquatiques ou semi-aquatiques, elles doivent tout de même remonter à la surface pour reprendre de l’oxygène.

Les modes de reproduction des reptiles

La plupart des reptiles sont ovipares. En effet, on peut rencontrer des espèces qui sont ovovivipares. Mais dans l’ensemble, ils sont tous amniotes. Cela veut dire que leur embryon est protégé par un sac amniotique. Le sexe du fœtus sera déterminé dans la majorité par la température de l’environnement externe. La fécondation du gamète femelle par le gamète mâle se fait soit par copulation soit en dehors des voies génitales de la femelle. Après l’éclosion, certains petits vont encore grandir sous la surveillance de leur mère tandis que d’autres auront tout de suite à survivre à leur propre dépend.

L’oviparité des reptiles

Le mot « ovipare » vient du latin oviparus qui résulte de la fusion des mots ovum (œuf) et parere (mettre au monde). Ainsi, les animaux sont dits ovipares lorsqu’ils pondent des œufs. Contrairement aux vivipares, une fois que l’œuf est formé, il n’y aura plus de relation entre la mère et l’embryon. Tous les éléments nutritifs nécessaires au développement de ce dernier sont contenus dans l’œuf. Après la période d’incubation, le petit brise sa coquille pour en sortir.

Parmi les reptiles ovipares, on distingue les tortues, aussi bien terrestres qu’aquatiques, les crocodiliens incluant les crocodiles de Madagascar, les geckos, les caméléons, les iguanes et certains serpents comme les pythons.

L’ovoviviparité des reptiles

On peut aussi rencontrer des reptiles qui ont l’air d’accoucher. Cependant, ils combinent plutôt le mode de reproduction des ovipares et des vivipares. Le petit va se développer dans un œuf qui sera incubé dans les voies génitales de la femelle. Mais bien que l’embryon continue à grandir au sein de la femelle, aucun cordon ombilical n’est présent. Les petits éclosent ainsi dans le ventre de leur mère lorsqu’ils auront terminé leur développement puis seront expulsés. À la naissance, les petits sont enveloppés par une sorte de membrane protectrice qui se détachera tout seul.

Certains caméléons tels que le Bradypodionpumilum et quelques serpents comme la vipère, la coronelle lisse ou l’anaconda sont des animaux ovovivipares.

 

Related posts

Quelles croquettes pour un chien de chasse ?

Claude

Comment bien choisir son tracteur ?

administrateur